A qui confier mon NAC pendant les vacances ?

Les vacances de la Toussaint approchent à grand pas, et vous vous demandez peut être comment faire garder votre NAC ?

Voici un article pour vous aider à choisir VOTRE solution idéale !

Mix animaux

Garde à la maison, en pension ou chez un particulier ?

Vous pouvez choisir des visites à domicile ou une garde chez l'habitant. Les pensions sont également une solution mais réclament une visite préalable et une vérification des conditions sanitaires, car le risque infectieux sera logiquement plus grand (maladie respiratoire chronique du rat, chlamydiose chez le perroquet, gale chez le cobaye ou le lapin...). La visite à domicile présente l'intérêt de ne pas déplacer l'animal en dehors de son territoire, la garde chez l'habitant ayant l'intérêt de plus nombreuses interactions et d'une meilleure surveillance. Voici quelques sites qui mentionnent les NACs dans les options de garde :

  • Mon chat est roi : site proposant des visites à domiciles et des gardes pour chiens, chats et NACs !
  • Animaute : site proposant des visites à domiciles et des gardes pour petits mammifères et oiseaux
  • Echanges de garde entre propriétaires : Gros becs / Animal fûté ...
  • Au bazard des NACs : association qui propose des gardes de NACs, ce complément de revenu leur permettant de financer les sauvetages d'animaux
  • Association Ani-Nounou : association qui propose des gardes de NACs, ce complément de revenu leur permettant de financer les sauvetages d'animaux
  • NounouPets : si vous êtes dans la région de Toulouse....

Capture d e cran 2016 10 18 a 12 01 07

Alors quelle solution de garde pour qui ?

Pour un animal territorial et stressé : des visites à la maison sont dans ce cas la meilleure solution pour votre animal. En effet, il sera moins stressant pour lui de conserver son habitat quitte à avoir moins d'interaction avec un humain. La personne qui passe ne verra d'ailleurs pas beaucoup votre animal au début qui aura tendance à se cacher, puis à prendre confiance progressivement au fil des visites. C'est par exemple le cas le plus classique pour le chat, qui est souvent plus attaché à son territoire qu'aux humains. C'est également applicable à un groupe de cochon d'Inde un peu timides, ou à un lapin peureux. Dans ce cas, vous pouvez limiter l'ennui de vos NACs en pensant à des astuces d'enrichissement.

Pour un animal sociable et qui a besoin d'interaction : cela peut être le cas d'un perroquet habitué à rencontrer différentes personnes, ou d'un lapin curieux et bien sociabilisé... Dans ce cas, votre animal supportera sûrement mieux d'être déplacé s'il retrouve ses repères dans le nouvel habitat (agencement de sa cage identique à ses habitudes), et c'est une garde chez l'habitant qui est la plus adaptée.

Pour un animal néophobique (qui a peur de la nouveauté) : Là encore, c'est une solution de visites à la maison qui sera la plus adaptée.

Pour un animal avec des soucis de santé : dans ce cas, quel que soit le tempérament de votre animal, c'est une surveillance régulière qui est recommandée. Certains vétérinaires proposent des pensions associée à une étroite surveillance et des soins si nécessaire pour les animaux suivis pour des pathologies chroniques.

Capture d e cran 2016 10 18 a 12 07 24

une lapine détendue.... Choupette est aussi visible sur Instagram !

Quelle personne choisir ?

Les Nouveaux Animaux de Compagnie représentent un grand nombre d'espèces qui ont un comportement, des besoins extrêmement divers d'une espèce à l'autre. Ils sont aussi des proies pour la plupart et montrent peu leurs symptômes lors de maladie (lapin qui marche malgré une fracture de la patte, perroquet qui fait semblant de manger, ou d'éternuer...). C'est pourquoi il est préférable de confier son animal à une personne habituée à l'espèce qu'elle va garder.

Capture d e cran 2016 10 18 a 12 01 48

Je vous recommande également d'avoir déjà fait une visite des lieux si votre animal est gardé sur place, et de demander combien d'animaux seront gardés en même temps que votre animal. Dans le cas où plusieurs animaux sont gardés, il vaut mieux que cela soit dans des pièces différentes de la maison car beaucoup de maladies infectieuses se transmettent par aérosol chez les NACs, c'est à dire par des petites particules en suspension dans l'air (Pasteurellose du lapin, Bordetellose pour le cochon d'Inde, Chlamydiose du perroquet....). Le risque dans le cas contraire est "l'effet crèche" avec votre animal qui revient de ses vacances avec une rhinite (un "rhume") ou une gale en souvenir !

Autres précautions

Quelque soit la solution de garde choisie, je vous recommande de laisser à cette personne un document d'identification avec l'espèce précise de votre animal (en particulier pour les oiseaux), le contact de votre vétérinaire NAC, des consignes pour la prise de décision en cas de soins vétérinaires urgents. Vous pouvez également leur confier une trousse d'urgence (exemple ici).

Veillez aussi à effectuer un traitement antiparasitaire externe avant de faire garder votre animal, sur conseil de votre vétérinaire NAC.

Attention également, dans le cas de certains  perroquets appartenant à des espèces classées en Annexe IA de la CITES, le gardien doit avoir une autorisation de détention et la DDPP du département doit être tenue informée. De même, il est nécessaire d'être titulaire d'un certificat de capacité si plus de 10 perroquets sont gardés.

Vous emmenez votre animal avec vous ?

Allez donc lire notre article sur les départs en vacances par ici !