Maladies digestives

Furet

Causes générales

  • Du fait du comportement exploratoire du furet, le vétérinaire doit toujours considérer l'hypothèse d'ingestion d'un corps étranger lors de vomissements (mousses, élément en caoutchouc...). 
  • Une autre cause fréquente de diarrhée et vomissement est la cause infectieuse, en particulier chez le jeune furet et lorsque plusieurs furets sont en contact. Elle peut être virale, comme lors d'entérite catarrhale épizootique (ECE), de coronavirose systémique, de rotavirose, ou de la maladie aléoutienne chez le vison. De manière moins fréquentes, des parasitoses peuvent être observées comme la coccidiose qui cause des diarrhées et prolapsus anaux, ainsi que des infections bactériennes telles que la salmonellose , la mycobactériose ou la campylobactériose. Des bactéries du type Helicobacter peuvent être retrouvées dans certains cas de gastrite chronique.
  • A l'instar du chien et du chat, le furet peut présenter des signes digestifs liés à l'atteinte d'un organe extra-digestif, lors d'insuffisance rénale, hépatique... 
  • Enfin, les maladies inflammatoires chroniques sont très fréquentes chez le furet, et sont difficiles à distinguer des causes néoplasiques comme le lymphome. Elles peuvent concerner l'ensemble du tube digestif, de l'estomac lors de gastrite chronique à l'intestin grêle ("MICI") et nécessitent souvent un traitement à vie associé à une alimentation adaptée. 

Signes cliniques

  • Les signes cliniques en dehors des vomissements et diarrhées peuvent être une perte de poids, une anorexie ou une dysorexie, un abattement, des grincements de dents, une douleur abdominale... En consultation, le nœud lymphatique mésentérique peut parfois être palpable lors de l’examen clinique lorsqu’il est de taille augmentée.
  • Les vomissements peuvent survenir juste après la prise alimentaire ou à distance des repas, être constitué d'aliment non digéré, partiellement digéré ou simplement de liquide lorsque l'estomac est vide. L'aspect de la diarrhée peut orienter le clinicien dans la suspicion d'une maladie ou d'une autre : une diarrhée granuleuse peut évoquer une maladie inflammatoire, une diarrhée verte mucoïde une ECE... Une diarrhée verte n'est pas toujours d'origine virale, car les selles prennent une couleur verte lors d'anorexie prolongée. 

Digestif diarrhee granuleuse

Diarrhée granuleuse chez un furet (1)

  • Le recueil des commémoratifs est important pour orienter la démarche diagnostique : âge du furet, aspect contagieux des diarrhées ou vomissements, adoption récente d'un nouvel animal... 

Diagnostic

  • Une radiographie peut être un examen d'orientation lors d'une suspicion de corps étranger. La plupart des corps étrangers étant non radio-opaques, ce sont généralement des signes indirects qui peuvent être observés. La réalisation d'un transit baryté (ingestion d'un produit de contraste avant radiographie) est également possible. 

Digestif trichobezoard

Transit baryté montrant un trichobézoard (1)

  • L'échographie est cependant l'examen de choix en cas de vomissement ou diarrhée, qui permet une visualisation dynamique du tube digestif et une meilleure sensibilité dans la détection des corps étrangers. Cet examen permet également la visualisation de la paroi digestive modifiée lors de maladie inflammatoire ou néoplasique, d'apprécier la taille des noeuds lymphatiques et réaliser d'éventuelles cytoponction sur un animal anesthésié, mais également d'évaluer les organes extra-digestifs. 
  • La cytologie sur prélèvement échoguidé à l'aiguille fine peut être un bon examen d'orientation pour faire la différence entre un processus réactionnel inflammatoire ou néoplasique. Dans certains cas, cet examen ne suffit pas à apporter de réponse et une biopsie peut être nécessaire. 
  • La fibroscopie digestive permet une observation directe de la paroi de l'estomac jusqu'aux premières sections de l'intestin grêle, et la réalisation de biopsies. L'envoi de ces prelèvements pour analyse histologique permet de faire la différence de manière certaine entre un processus inflammatoire et un processus tumoral. 
  •  
  • Une prise de sang pour examen biochimique permet de dépister une cause extra-digestive, mais également à quantifier une éventuelle perte de protéines par "fuite" due à une maladie inflammatoire chronique. Une numération formule sanguine peut permettre de mettre en évidence une anémie ou une leucocytose lors d'infection. 
  • Une PCR sur un prélèvement de selle peut être proposée pour mettre en évidence l'ADN du virus de l'ECE dans le cas où elle est suspectée. Une sérologie est toujours à l'étude en France afin de dépister les coronavirus digestifs (ECE) et systémiques. 

 

Prelevement sang

Prise de sang à la veine cave crâniale chez un furet (1)

Traitement

  • Il dépend de la maladie mise en évidence. Lors d'un corps étranger, la solution chirurgicale est souvent la seule issue, à moins d'une localisation permettant l'extraction par endoscopie
  • Lors de maladie extra-digestive, la mise en place d'une hospitalisation pour perfusion et réalimentation assistée est parfois nécessaire. 
  • Lors de maladie virale, il n'existe pas de traitement spécifique et c'est un traitement symptomatique des diarrhées et/ou vomissements qui est mis en place. Une hospitalisation pour perfusion, réalimentation mise sous lampe chauffante, et une antibiothérapie sont parfois nécessaires dans les cas d'atteintes sévères. 
  • Les maladies inflammatoires nécessitent un traitement long, le plus souvent à vie. Celui-ci peut impliquer un anti-inflammatoire, un antibiotique et nécessite des réajustements réguliers, ainsi qu'une alimentation hyperdigestible à mettre en place.
  • Un anti-inflammatoire peut aussi être utilisé dans la gestion des lymphomes digestifs. Une chimiothérapie peut également être proposée aux propriétaires.

 

 

(1) : QUESENBERRY K., CARPENTER JW : Ferrets, Rabbits and Rodents : Clinical Medicine and  Surgery, 3nd Ed., St Louis (Missouri), Ed. Saunders, 2012, 596 p

 

Ajouter un commentaire