Consultation gériatrique

Furet

Le furet est considéré comme un"senior" à partir de l'âge de 4 ans. A l'instar du chien et du chat, il est alors plus sujet à différentes maladies qui atteignent les animaux âgés et qu'il est bon de dépister de manière précoce (insulinome, lymphome, maladie inflammatoire chronique de l'intestin).  Une consultation gériatrique est ainsi recommandée 2 fois par an. Elle pourra également être l'occasion de prévoir un détartrage et d'établir un bilan nutritionnel.

L'examen clinique et l'interrogatoire

L'interrogatoire sur les habitudes de vie et éventuels changement de votre furet est indispensable pour votre vétérinaire NAC pour détecter d'éventuels symptômes et vous proposer de possibles améliorations dans l'environnement ou l'alimentation de votre furet. Ces questions ciblées pourront être par exemple (liste non exhaustive) : 

  •  Votre furet présente-t-il parfois des difficultés à se déplacer ? (traîne les pattes arrières, titube...)
  • Présente-t-il des vomissements ? A quelle fréquence ?
  •  Lui arrive-t-il de trembler, de grincer des dents ou de baver de manière anormale ?
  •  Ses selles sont elles normales ? Sont-elles parfois granuleuses ? Claires ?
  • Perd-il ses poils ? Se gratte-t-il ? son odeur a-t-elle changé ?
  • etc....

Billou hamac

L'examen clinique permet à votre vétérinaire NAC d'inspecter votre protégé du bout du museau à la pointe de la queue. Voici quelques points particuliers qui retiendront son attention  sur un furet âgé : 

  • les yeux : la cataracte existe chez le furet et peut être observée durant l'examen ophtalmique
  • la cavité orale : la présence de tartre, de dents cassées ou instables prédiposant votre furet aux abcès dentaires peut être notée et motiver un détartrage.
  • la peau : toute perte de poil (alopécie) symétrique ou du bout de la queue est surveillée ainsi que l'apparition d'une couleur jaunâtre du sous-poil associée à une odeur forte comme celle de la période de rût, qui sont des signes possibles de la maladie surrénalienne.
  • l'auscultation cardiaque : elle permet de mettre en évidence des anomalies de fréquence (bradychardie), des souffles cardiaques. Dans le cas d'une anomalie de l'examen, une échocardiographie, qui permet d'observer le coeur en fonctionnement, ou un électrocardiogramme, qui détecte des anomalies électriques de la pompe cardiaque (anomalies du rythme cardiaque) 
  • l'auscultation pulmonaire : toute anomalie doit motiver une radiographie pulmonaire. 
  • la palpation abdominale : une masse peut être détectée (ganglion de l'intestin de taille augmentée, tumeur...), parfois un épaississement de l'intestin grêle, mais la palpation permet également de sentir la taille et la forme des reins, de détecter une augmentation de taille de la rate (splénomégalie) ou une consistance bosselée. La splénomégalie est fréquente chez le furet âgé et le plus souvent normale, bien qu'elle puisse être impressionnante ! La vessie est également palpée.
  • la palpation des noeuds lymphatiques : elle permet de détecter une possible augmentation de taille (adénomégalie) de certains ganglions liée à une infection locale, ou de suspecter certains maladies graves (lymphome, coronavirus systémique, mycobactériose) lorsque l'adénomégalie est généralisée.

 

L'examen clinique réalisé, cela permet au vétérinaire de vous conseiller certains examens complémentaire ou certaines interventions en plus des dépistages systématiques développés dans cet article.

Capture d e cran 2016 04 29 a 13 55 43

photo personnelle (Instagram : @drnacophile)

Bilan sanguin : dépistage de l'insulinome, insuffisance rénale....

 

  • Une mesure de glycémie (taux de glucose sanguin)

Elle est incontournable lors de la consultation gériatrique du furet. Cette mesure doit être renouvelée plusieurs fois dans l'année pour vérifier qu'une hypoglycémie ne perdure pas dans le temps. En effet, le furet est prédiposé à une tumeur du pancréas qui sécrète de l'insuline, l'insulinome. L'insuline a pour effet de diminuer la concentration sanguine en glucose, aboutissant à une hypoglycémie chronique pour votre furet. Celle-ci se manifeste le plus souvent par le fait de traîner les pattes arrières (parésie), par une démarche titubante (ataxie), par des grincements de dent (bruxisme), une manière de baver excessive (ptyalisme), et dans le cas extrême par des convulsions. 

  • Un bilan sanguin

Il est complémentaire de l'échographie pour dépister des maladies rénales (mesure de l'urée), hépatiques (mesure des enzymes hépatiques), et des maladies digestives comme les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin et lymphomes (mesure de l'albumine). A l'échelle de la vie du furet, une période de 6 mois est déjà longue, et c'est à cette fréquence que nous vous recommandons d'effectuer ce bilan sanguin au delà de 4 ans. La prise de sang est effectué lors d'une anesthésie rapide à l'isoflurane à la veine cave crâniale (photo)

Capture d e cran 2016 04 29 a 13 38 04

prise de sang à la veine cave : exemple chez un cochon d'Inde (photo personnelle)

 

Echographie : dépistage des lymphomes, MICI, insulinomes, ...

L'échographie est un examen qui permet d'apprécier la taille, les contours, la structure des organes internes. Beaucoup plus précis qu'une radiographie, c'est le seul examen qui permet d'apprécier la structure interne du rein, l'épaisseur de la muqueuse intestinale, la présence d'un nodule dans le pancréas (suspicion d'insulinome). Lorsque l'aspect d'un organe est douteux, un prélèvement peut être réalisé à envoyer en laboratoire pour déterminer la nature des cellules et faire la différence entre un processus infectieux, granulomateux, tumoral... 

Lors d'une suspicion d'insulinome, l'échographie permet de voir si un nodule est visible (non systématique) et de prévoir une chirurgie. Lors d'urée augmentée à la prise de sang, l'échographie permet de faire la différence entre une déshydratation et une insuffisance rénale vraie, ou de suspecter des saignements digestifs lors de gastrite chronique. Elle permet aussi de visualiser le noeud lymphatique mésentérique (ganglion drainant l'intestin), de localiser un calcul de l'appareil urinaire et d'effectuer un prélèvement d'urine en toute sécurité si besoin.

Capture d e cran 2016 04 29 a 13 51 59

Le Dr Isabelle Pasquet réalisant un examen échocardiographique sur un jeune chat

J'espère que cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le partager et à poster

vos commentaires sur la page Facebook !

 

Ajouter un commentaire