FAQ perroquet

Comment tenir mon perroquet pour une coupe de griffe ?

  • 1/ Munissez vous d'une serviette de bain que vous cachez jusqu’au dernier moment
  • 2/ Approchez votre perroquet de votre poitrine, perché sur votre bras
  • 3/ Appliquer la serviette sur votre perroquet de manière à envelopper les 2 ailes. Contenez la tête à une main.
  • 4/ Saisir le cou à travers la serviette avec toute la largeur de la main : en positionnant la paume de votre main sur le dos de l’oiseau, encerclez le cou à l’aide du pouce et de l’index de manière douce mais ferme. Mettre le cou en extension.
  • 5/ l’oiseau peut être calé les pattes vers votre poitrine la tête en opposition si vous souhaitez lui donner quelque chose par voie orale. Pour une coupe de griffe avec une personne qui vous aide, l’oiseau est pris dans l’autre sens. ​

Plus de détails (et images !) ici --> manipuler mon perroquet

Comment construire un perchoir pour mon perroquet ?

Vous pouvez utiliser des tubes de PVC avec des coudes de raccordement. Pour construire un modèle simple, vous aurez besoin du matériel suivant : 

  • 6 coudes 87° femelle-femelle diamètre 40 mm
  • 2 Té pied de biche femelle-femelle diamètre 40 mm
  • 2 tuyaux PVC 1 m
  • une scie
  • un support stable recouvert d'un carton

Pour le détail des étapes et les images, voir  cet article, à partir du 5 juillet 2016 !

Si j'adopte un 2ème perroquet, vont-ils s'entendre ?

Malheureusement ce n'est pas systématique. Adopter un deuxième perroquet (de la même espèce ou non) pour que votre oiseau forme un couple reviendrait à organiser un rendez vous galant entre 2 personnes que vous ne connaissez pas, cela ne peut pas marcher à tous les coups !

De manière générale, veillez à toujours respecter un temps de quarantaine à l'introduction d'un oiseau (voir l'article suivant). Après cette période passée, il est recommandé de procéder de manière progressive pour la mise en contact. Il est en réalité assez rare de pouvoir faire cohabiter 2 oiseaux adoptés en 2 temps dans la même cage, mais vous pouvez placer les 2 cages côte à côte pour qu'ils puissent faire connaissance et interagir physiquement de manière sécuritaire. Ils sont ensuite mis en contact libres dans une pièce sous surveillance, en laissant les oiseaux décider d'eux-même de se rapprocher ou non. Même sur des oiseaux qui se tolèrent généralement très bien, il peut y avoir des "prises de bec" occasionnelles ! Pour une cohabitation au sein de la même cage, il est indispensable de prévoir un espace suffisant, et dans le cas idéal une architecture permettant à l'un des oiseaux de s'isoler s'il le souhaite comme une forme en L.

Il existe également un comportement qui peut être caractéristique de l'espèce. Certains oiseaux forment des groupes sociaux dans la nature et se renseigner sur l'organisation de ces groupes est logique avant de mettre 2 oiseaux en contact.

La dernière composante est la relation qu'ont vos oiseaux avec vous. En effet, si la présence d'un nouvel oiseau déséquilibre votre relation avec votre premier perroquet, cela pourra motiver des comportements d'aggression envers le nouvel arrivant. Le perroquet peut également chercher votre attention en agressant votre nouvel oiseau, alors qu'en votre absence le conflit n'aurait duré que quelques secondes. Attention cependant car un grand perroquet peut blesser très grièvement une perruche de petite taille.

Faut il couper les plumes de son perroquet ?

La coupe des plumes est un acte non douloureux qui consiste à couper plusieurs rémiges primaires sur l'une des 2 ailes ou sur les 2 ailes afin de limiter la possibilité de vol. Dans ce cas, l'oiseau peut toujours planer mais il ne peut plus voler sur une longue distance.

La coupe des plumes est recommandée par certains pour limiter les risques liés aux portes ouvertes, miroirs, fenêtres, ventilateurs de plafond... Elle facilite également la mise en contact avec l'humain lorsque le perroquet ne s'y attèle pas spontanément. En réduisant son territoire et en limitant ses possibilités de fuite, l'oiseau peut apprendre plus rapidement que les interactions avec l'humain peuvent être plaisantes et créer un lien de confiance avec lui.

Cependant, le fait de limiter les possibilités de mouvement d'un oiseau est logiquement une grande source de stress pour lui ! D'un point de vue physiologique, les plumes permettent également l'équilibre. Qu'on les coupe d'un seul côté ou des 2 côtés, la taille des rémiges primaires déséquilibre l'oiseau, ce qui est à l'origine d'un stress chronique et parfois d'anomalies comportementales comme le picage.

Il n'y a donc pas une réponse unique à cette question, mais à mon sens il est plus logique et raisonnable de se faire conseiller sur le comportement et l'éducation de son perroquet plutôt que de le réduire physiquement... De plus j'ai davantage soigné les conséquences d'un stress chronique (comme l'aspergillose) que des accidents de ventilateurs.

 

L'identification des oiseaux de compagnie est-elle obligatoire ?

Cela dépend de l'espèce de votre oiseau. L'identification des animaux de compagnie est obligatoire pour : les carnivores domestiques (chien, chat, furet), les espèces de NAC non domestiques, et pour toute espèce si vous partez avec votre animal à l'étranger. Elle est souvent réclamée également par les compagnies aériennes même pour des départs vers les DOM TOM, mais dans ce cas il ne s'agit pas d'une obligation réglementaire, et c'est auprès de votre compagnie qu'il faut vous renseigner.

L'identification est non obligatoire mais seulement recommandée pour les espèces domestiques. Au sens réglementaire du terme, les espèces domestiques sont définies par l'arrêté du 11 août 2006 (disponible sur le site LEGIFRANCE). Ainsi, l'identication n'est pas obligatoire pour la perruche ondulée, certaines variétés de perruches omnicolores et de Pennant (Platycercus), certaines variétés de kakarikis (Cyanoramphus), perruches de Bourke (Neopsephotus), certaines variétés d'inséparables (Agapornis roseicolis, fischeri, personatus, lilianae), certaines variétés de perruche à collier et la perruche grand alexandre (Psittacula), certaines variétés de conures de molina et les variétés domestiques de la perruche calopsitte.

Capture d e cran 2016 08 17 a 17 18 26

La plupart des perroquets appartiennent cependant à la liste des espèces non domestiques. L'identification est obligatoire pour toute espèce que vous ne trouveriez pas dans  l'arrêté du 11 août 2006. Il existe 2 modes d'identification, par implant électronique ou par des bagues métalliques numérotées.

Pourquoi poser une puce électronique à mon perroquet alors qu'il est bagué ?

A l'inverse de ce qui existe pour l'identification électornique, il n'existe pas à ce jour de centralisation des informations d'identification pour les oiseaux bagués au niveau national. Ainsi, lorsque vous trouvez un oiseau bagué, il vous faudra contacter l'organisation qui a délivré la bague avec le numéro de la bague, qui vous donnera les coordonnées de l'éleveur de l'oiseau. Cet éleveur est obligé de tenir des registres d'entrée/sortie pour toutes les espèces non domestiques, ainsi dans la plupart des cas vous aurez le fin mot pour un gris du Gabon, un Ara, un rosalbin etc... Mais il y a peu de chance pour un inséparable ou une perruche ondulée !

Dans le cas de la puce électronique, la base de donnée VETONAC est accessible aux vétérinaires 24h/24, 7J/7 au même titre que ce qui existe pour les chats et les chiens. Il suffit donc d'un lecteur de puce électronique pour retrouver en quelques clics le possesseur de l'oiseau. De plus, la puce d'identification étant implantée au niveau des muscles pectoraux, il y a moins de risque que l'oiseau tombe dans le traffic illégal d'animaux parce qu'on lui a enlevé sa bague. Si vous souhaitez une identification visible, rien n'empêche de poser une puce en parallèle du bagage déjà effectué par votre éleveur.

 

J'ai trouvé un perroquet, comment retrouver son propriétaire ?

2 situations différentes existent : un perroquet bagué, ou un perroquet identifié par puce électronique.

Dans le cas d'une puce électronique, tout vétérinaire peut détecter le signal électrique de la puce et accéder à la base de donnée VETONAC à l'aide de ses identifiants de l'Ordre Nationale des Vétérinaires, comme il le ferait pour la base de donnée chien et chat (I-CAD).

 

Dans le cas d'une bague, voici la manière de la lire :

Capture d e cran 2016 08 17 a 17 50 00

(image tirée de www.perruche.org)

La lettre écrite horizontalement correspond au pays où l'oiseau a été identifié. Le chiffre vertical qui le suit correspond au diamètre de la bague. Le numéro suivant correspond au numéro personnel de l'oiseau. Le sigle écrit verticalement correspond à l'organisme qui a identifié l'oiseau (France : CDE , UOF , FFO / Belgique : ABAP , BVP , ETC / Espagne : PCAT / etc... voir également le site suivant pour une liste plus exhaustive) , puis il est suivi du numéro de l'éleveur.

Concrètement, vous pouvez :

- regarder sur Pet Alert (page du département où vous vous trouvez) ou le groupe Perroquet Sauvetage si vous trouver une annonce correspondant à l'oiseau trouvé.

- contacter directement la fédération qui a identifié l'oiseau qui vous mettra en contact avec son éleveur. Celui-ci aura les coordonnées du propriétaire.

- Vous rendre chez un vétérinaire après avoir placé l'oiseau trouvé délicatement dans un carton ou une caisse de transport pour chat à l'aide d'une serviette de bain (voir l'article contention des perroquets)

 

 

Les plumes de mon perroquet poussent de manière anormale : est-ce la PBFD ?

L'apparition de plumes de couleur anormale ou présentant des bandes (appelées aussi barres de stress) n'est pas toujours lié à la PBFD. Cela peut également être à une insuffisance hépatique liée à une alimentation inadaptée. En effet, lorsque celle-ci est trop riche, le foie se surcharge progressivement en graisse jusqu'à altérer le fonctionnement de ses cellules. Cet organe étant responsable de la synthèse protéique, cela cause une anomalie de pousse des plumes lorsqu'il est en état de lipidose hépatique (voir notre article nutrition).

Ainsi, en cas d'anomalie de pousse des plumes, il convient de consulter votre vétérinaire qui pourra vous proposer un dépistage de la PBFD et un bilan sanguin pour évaluer la fonction hépatique.

Mon cacatoès de 4 ans devient agressif, que faire ?

Félicitations, vous avez fort probablement un perroquet qui a atteint sa maturité sexuelle ! Les cacatoès sont souvent très territoriaux une fois cette période arrivée, et ont une tendance à la possessivité exacerbée envers leur "moitié" (comprendre l'humain chéri choisi comme deuxième moitié de leur couple). On pourra ainsi voir apparaître des agressions lors de manipulation dans la cage, ou envers l'un des membres de la famille.

La meilleure situation est bien sûr d'avoir anticipé le problème par l'éducation dès le plus jeune âge du perroquet et par votre comportement envers lui pour d'une part lui apprendre à tolérer une intrusion dans sa cage, et d'autre part instaurer une relation "amicale" et non une relation "sexuelle" avec votre perroquet. Une fois cette situation installée, vous pouvez rectifier l'éducation de votre perroquet avec temps et patience. Afin d'éviter les agressions lors de la sortie de la cage, vous pouvez le faire monter sur un perchoir et non directement sur votre bras pour le sortir de la cage puis l'en éloigner. Certains vétérinaires comportementalistes pourraient également être de bon conseils.

Dans les cas extrêmes, il est possible de recommander la pose d'un implant de castration chimique, le SUPRELORIN. Celui-ci est cependant utilisé hors AMM et n'a qu'une durée limitée dans le temps.

De quel sexe est mon perroquet ?

La plupart des perroquets n'ont pas de différence morphologique selon le sexe : on dit qu'ils ne présentent pas de dimorphisme sexuel. Chez certaines espèces, un dimorphisme sexuel existe et peut être assez discret ou changer selon les mutations, comme chez la calopsitte. Il est très marqué chez l'Eclectus roratus, dont le mâle a un plumage à dominance verte et un bec jaune orangé, et la femelle est bleue et rouge avec un bec noir (photo ci dessous). Un éleveur passionné pourra vous indiquer un sexe supposé pour votre oiseau à partir du comportement de celui-ci.

Eclectus dimorphisme

Cependant, dans les espèces sans dimorphisme sexuel, seul le sexage ADN ou le sexage par endoscopie peut permettre d'affirmer le sexe de votre oiseau avec certitude. L'avantage du sexage ADN est qu'il ne recquiert qu'une plume à envoyer au laboratoire, alors que l'endoscopie est une technique plus invasive car elle recquiert une anesthésie et l'introduction d'une caméra dans le sac aérien thoracique caudal gauche après ouverture du muscle semi-membraneux.

 

Mon perroquet trie ses graines... Que faire ?

Dans la nature, un oiseau consomme une grande variété de graines issus de plantes différentes. En captivité, n'ayant pas besoin de rechercher sa nourriture, votre perroquet a donc tout le temps de trier son alimentation pour ne consommer que ses graines préférées, en particulier les graines lipidiques comme les graines de tournesol. C'est malheureusement une situation inévitable pour un régime à base de graine, quel que soit l'équilibre et la qualité de votre mélange, car les perroquets sont des champions du tri !

L'utilisation des extrudés (granulés) permet de résoudre ce problème car les graines y sont mixées de manière très fine et unies en une "croquette" qui comprend l'ensemble des nutriments nécessaires à votre perroquet. Un régime équilibré est composé de 80% de graulés et 20% de fruits et légumes. Vous retrouverez plus d'information sur mon article nutrition des perroquets, ainsi que des conseils pour la transition alimentaire !

Mon perroquet s'arrache les plumes, est ce qu'il s'ennuie ?

Le fait de s'arracher les plumes est appelé "picage" ou "feather picking disease". De nombreux articles florissent sur internet pour expliquer que celui-ci a une origine comportementale, comme une frustration sexuelle, un ennui, un stress de changement d'environnement... Cette information est à accueillir avec prudence, car il existe de nombreuses maladies à l'origine du picage ! Il existe en effet une 40aine de causes identifiées au picage, dont des causes comportementales mais également des causes médicales, avec des maladies pouvant avoir des conséquences graves à mortelles.

Voici quelques maladies pouvant être à l'origine de picage : la présence d'ectoparasites, une mauvaise qualité de la peau liée à un état de carence (hypovitaminose A) la chlamydiose, la PDD (maladie du proventricule ou bornavirose).... Il est donc recommandé d'exclure ces maladies avant de conclure à une cause comportementale.

Dans tous les cas, la prise en charge du picage est à prévoir rapidement, car il existe un phénomène de dépendance au picage (sécrétion d'endorphine lors de l'arrachage de la plume) qui rend rapidement sa prise en charge compliquée même lors de la résolution de sa cause initiale.

Commentaires (2)

mcvetonac
Bonjour Laz ! Il m'est difficile de vous répondre parce que cela réclamerait presque de me téléporter chez vos parents pour observer la scène ;-) Commencez par bien noter la séquence d'évènements qui a précédé la morsure lorsque vous êtes là bas. Votre pionus est il très proche de votre mère ? Est ce qu'il vous prévient d'une manière ou d'une autre lorsqu'il mord (hérissement des plumes, cris...) ? N'hésitez pas à avoir sur vous une friandise qu'il aime particulièrement pour le détourner de l'envie de pincer en lui proposant une activité plus intéressante. Bon courage ! PS : je n'ai jamais de Pionus en consultation à mon grand regret !!
LAZ
  • 2. LAZ | 29/06/2017
Bonjour,

J'ai un pionus maximilien qui a 6 ans. Tout se passe plutôt bien même s'il lui arrive de mordre quand quelque chose ne lui plaît pas. Le problème est que, les étés, il m'arrive de partir en vacances chez mes parents pendant plusieurs semaines et cela fait deux étés qu'il est très agressif avec moi lorsque nous sommes là bas. (il me suit partout pour m'attaquer et lorsqu'il me mord il appuie très fort et ne lâche pas facilement.) Et c'est un cercle vicieux car je commence à avoir peur de lui quand je suis là bas et il le sent. Il s'entend par contre très bien avec ma mère. De quoi cela peut-il venir ? Que puis-je faire ?

Ajouter un commentaire