Vacciner mon lapin

Lapin

Voir aussi l'article du blog sur la vaccination FILAVAC-RHD nouveau variant

Et celui pour savoir si vous pouvez vacciner FILAVAC + NOBIVAC en 1 seule injection 

Pourquoi et contre quoi vacciner ?

La vaccination est possible pour prévenir 2 maladies chez le lapin : la myxomatose et la maladie hémorragique du lapin (RHD).

  • Elle n'est pas obligatoire mais est conseillée car ces deux maladies sont mortelles et incurables, et peuvent être transmises par des insectes volants. Il est possible que votre lapin d'appartement soit contaminé par la myxomatose à l'occasion d'une piqûre s'il n'est pas vacciné. La maladie hémorragique est le plus souvent transmise par un contact direct avec un lapin, ses selles ou ses urines, mais une contamination indirecte via le foin est possible, des légumes ou un insecte comme une mouche transportant le virus. La présence à proximité de votre habitat d'un élevage de lapin de chair est un risque supplémentaire, il sera alors particulièrement important de faire vacciner votre lapin.
  •  
  • En résumé, il est possible de contracter ces virus lors de promenades à l'extérieur, en mangeant du foin ou des légumes, en vivant avec des chiens ou des chats porteurs de puces, par une piqûre de moustique rentré dans votre appartement (en particulier si vous vivez dans une zone humide).... La vaccination est donc conseillée chez tous les lapins.

 

Capture d e cran 2016 05 03 a 15 03 00

Comment agit le vaccin ?

  • Le vaccin permet de provoquer une réponse immunitaire contre une version synthétique ou affaiblie du virus et d'instaurer une mémoire immunitaire pour votre lapin. Ainsi, en cas de rencontre avec le virus de la myxomatose ou du RHD, cela lui permet une défense plus efficace. La protection n'est jamais de 100%, mais les lapins qui contractent la maladie malgré le vaccin expriment des symptômes largement atténués par rapport aux lapins non vaccinés.

 

Myxomatose et VHD

La myxomatose est un virus de la famille des Poxvirus, originaire d'Amérique du Sud qui a souvent été introduit par l'Homme pour lutter contre la prolifération des lapins. Elle provoque des formes graves chez les lapins européens qui présentent des nodules cutanés multiples (petites tumeurs bénignes), un gonflement péri-oculaire (paupières gonflées) et de la zone génitale. Elle se complique souvent en pneumonie du fait d'une immunosuppression, qui provoque le décès de l'animal. Elle est principalement transmise par les puces et les moustiques qui ingèrent le virus en piquant des animaux infectés. Dans certains cas, il est possible d'observer une transmission par le contact direct avec un animal contaminé ou avec des objets contaminés.

La maladie hémorragique du lapin (Rabbit Hemorragic Disease) est un calicivirus. Elle provoque le plus souvent des morts subites et c'est malheureusement lors de l'autopsie que la maladie est diagnostiquée par la présence d'une hépatite nécrosante, et d'un aspect hémorragique des reins, du foie, des poumons, de la rate... Parfois elle peut prendre l'aspect d'un ictère (jaunisse) provoquée par l'insuffisance hépatique. Sa transmission se fait le plus souvent par contact direct avec un lapin contaminé. Ce virus étant résistant jusqu'à 4 mois dans l'environnement, cela explique le risque de transmission indirecte via les crottes, urines, ou autres sécrétions (sur la litière, le foin, les légumes, les mouches). 

La vaccination Myxo RHD

Plusieurs vaccins sont disponibles sur le marché, avec des efficacités et des protocoles de vaccination variables qui sont résumés dans le tableau suivant :

Capture d e cran 2016 06 21 a 17 28 07

J'utilise principalement le vaccin NOBIVAC qui  permet une protection contre les deux maladies durant 1 an.

vaccination RHD nouveau variant

Depuis les années 2010, des cas de maladie hémorragique ont été diagnostiqués chez des lapins vaccinés. Cela a mené à la découverte d'un nouveau variant du virus.

Le nouveau vaccin FILAVAC nouveau variant est maintant disponible en monodose pour les cliniques vétérinaires. Pour une protection efficace, le laboratoire recommande une primovaccination en 1 injection. Il est à la fois efficace contre l'ancien et le nouveau variant. Il n'est ainsi pas recommandé d'effectuer cette injection en même temps que l'un des vaccins contenant déjà une valence contre l'ancien variant comme le NOBIVAC.

Filavac

L'efficacité de ce vaccin est de 6 à 12 mois, le laboratoire recommandant une vaccination tous les 6 mois pour les lapins situés dans des régions à risque. Voici une cartographie des cas de VHD2 sur des élevages de lapin de chair, d'après l'article du Dr BOUCHER (novembre 2015). Cette maladie est probablement sous-estimée chez le lapin de compagnie.

Cas rhd 2 en france

Répartition des cas de VHD nouveau variant (article du Dr BOUCHER)

Quel rythme de vaccination ?

Idéalement, la vaccination pour la myxomatose est réalisée avant la période où les insectes piqueurs sont les plus présents, c'est à dire au début du printemps. Concernant la maladie hémorragique, le principal vecteur étant le foin pour le lapin de compagnie, c'est vers le mois de mars-avril qu'il est logique de vacciner. En effet, le foin est récolté entre mai et septembre, puis est stocké. Le virus peut y survivre 4 mois.

Lors d'une vaccination NOBIVAC myxo-RHD, il faut attendre 2 à 4 semaines après cette injection pour procéder à la vaccination FILAVAC contre le nouveau variant, car ces 2 vaccins contiennent une valence contre le même virus, la maladie hémorragique ancien variant. 

Voici 2 exemples de protocole de vaccination que nous pouvons vous proposer. C'est l'option 1 que je vous propose. Il est possible de continuer comme l'année 1 avec 2 injections vaccinales NOBIVAC et FILAVAC rapprochées, mais le fait de les espacer de 6 mois permet de faire 2 bilans de santé annuels bien répartis pour votre lapin. Le fait d'avoir 2 injections de FILAVAC n'est à prioris pas utile à Paris car nous ne sommes pas considérés comme une région à risque. 

Vaccin lapin NOBIVAC FILAVAC VHD 2 myxomatose vaccination actualité

Protocole vaccinal 2

Remarque : ce deuxième protocole prend en compte le fait que les vecteurs de la myxomatose sont généralement absent de novembre à février dans notre région. Pour une région au climat plus chaud, il faudrait théoriquement rajouter une vaccination DERVAMIMYXO SG 33 en novembre. 

Cet article vous a plu ?

 N'hésitez pas à le commenter, le partager sur

Facebook la page NACophile  !

Intestin lapin stase digestive askovet dr coquelle drnacophile expert nac paris

 

Sources :

Document OIE sur la myxomatose (www.oie.int/doc/ged/D13973.PDF)

Documents RCP des vaccins cités (DERVAMIMYXO, LYOMYXOVAC, NOBIVAC Myxo RHD , CUNICAL, LAPINJECT, DERCUNIMIX, FILAVAC VHD)

Thèse du Dr LARGEAU sur le Vaccination chez les Nouveaux Anmaux de Compagnie ,soutenue en 2015

DR S. BOUCHER : La nouvelle forme de Maladie Hémorragique Virale (VHD) due au virus variant 2010 a désormais un vaccin en France. – LABOVET CONSEIL (Réseau Cristal) 

 

 

Ajouter un commentaire