Vacciner mon lapin

Lapin

Voir aussi l'article du blog sur la vaccination FILAVAC-RHD nouveau variant

Et celui pour savoir si vous pouvez vacciner FILAVAC + NOBIVAC en 1 seule injection 

Pourquoi et contre quoi vacciner ?

La vaccination est possible pour prévenir 2 maladies chez le lapin : la myxomatose et la maladie hémorragique du lapin (RHD).

  • Elle n'est pas obligatoire mais est conseillée car ces deux maladies sont mortelles et incurables, et peuvent être transmises par des insectes volants. Il est possible que votre lapin d'appartement soit contaminé par la myxomatose à l'occasion d'une piqûre s'il n'est pas vacciné. La maladie hémorragique est le plus souvent transmise par un contact direct avec un lapin, ses selles ou ses urines, mais une contamination indirecte via le foin est possible, des légumes ou un insecte comme une mouche transportant le virus. Le virus du VHD survit jusqu'à 4 mois dans l'environnement ! La présence à proximité de votre habitat d'un élevage de lapin de chair est un risque supplémentaire, il sera alors particulièrement important de faire vacciner votre lapin.

 

  • En résumé, il est possible de contracter ces virus lors de promenades à l'extérieur, en mangeant du foin ou des légumes, en vivant avec des chiens ou des chats porteurs de puces, par une piqûre de moustique rentré dans votre appartement (en particulier si vous vivez dans une zone humide).... La vaccination est donc conseillée chez tous les lapins.

 

Capture d e cran 2016 05 03 a 15 03 00

Présentation des virus : myxomatose et VHD

La myxomatose est un virus de la famille des Poxvirus, originaire d'Amérique du Sud qui a souvent été introduit par l'Homme pour lutter contre la prolifération des lapins. Elle provoque des formes graves chez les lapins européens qui présentent des nodules cutanés multiples (petites tumeurs bénignes), un gonflement péri-oculaire (paupières gonflées) et de la zone génitale. Elle se complique souvent en pneumonie du fait d'une immunosuppression, qui provoque le décès de l'animal. Elle est principalement transmise par les puces et les moustiques qui ingèrent le virus en piquant des animaux infectés. Dans certains cas, il est possible d'observer une transmission par le contact direct avec un animal contaminé ou avec des objets contaminés.

La maladie hémorragique du lapin (Rabbit Hemorragic Disease) est un calicivirus. Elle provoque le plus souvent des morts subites et c'est malheureusement lors de l'autopsie que la maladie est diagnostiquée par la présence d'une hépatite nécrosante, et d'un aspect hémorragique des reins, du foie, des poumons, de la rate... Parfois elle peut prendre l'aspect d'un ictère (jaunisse) provoquée par l'insuffisance hépatique. Sa transmission se fait le plus souvent par contact direct avec un lapin contaminé. Ce virus étant résistant jusqu'à 4 mois dans l'environnement, cela explique le risque de transmission indirecte via les crottes, urines, ou autres sécrétions (sur la litière, le foin, les légumes, les mouches). 

Le nouveau variant, le VHD2

Depuis les années 2010, des cas de maladie hémorragique ont été diagnostiqués chez des lapins vaccinés. Cela a mené à la découverte d'un nouveau variant du virus.

Ce virus produit des symptômes un peu différent du VHD ancien variant : 

Durée de survie un peu plus longue pour les lapins (48-72h pour les VHD)

Taux de mortalité de 30 à 80% avec une tendance à l'augmentation depuis 2016

Plus forte proportion de formes chroniques 

Capacité d'infecter et induire une mortalité chez les jeunes lapereaux

 

Voici une cartographie des cas de VHD2 sur des élevages de lapin de chair, d'après l'article du Dr BOUCHER (novembre 2015). Cette maladie est probablement sous-estimée chez le lapin de compagnie car le diagnostic est essentiellement post mortem. La réalisation d'une PCR sur le sang de l'animal ou sur un prélèvement de foie permet la mise en évidence du virus et un diagnostic de certitude. 

Le VHD 2 représente aujourd'hui la quasi totalité des cas de maladie hémorragiques.

Cas rhd 2 en france

Répartition des cas de VHD nouveau variant (article du Dr BOUCHER)

Comment agit un vaccin ?

Le vaccin permet de provoquer une réponse immunitaire contre une version synthétique ou affaiblie du virus et d'instaurer une mémoire immunitaire pour votre lapin.

  • Lorsque le vaccin est injecté, l'organisme rencontre le virus dans sa version atténuée ou une portion du virus, ce qui lui permet de synthétiser des anticorps contre le vrai virus.
  • Cette réaction nécessite d'être réactivée régulièrement, avec une injection vaccinale 1 fois par an dans le cas de vos lapins, afin de garder la mémoire immunitaire.
  • Ainsi, en cas de rencontre avec le virus de la myxomatose ou du RHD, cela permet une défense plus efficace. L'organisme a en effet déjà des anticorps contre ce virus, la réponse immunitaire est donc plus rapide et ne laisse pas au virus le temps de se développer.

La protection n'est jamais de 100%, mais les lapins qui contractent la maladie malgré le vaccin expriment des symptômes largement atténués par rapport aux lapins non vaccinés.

Vaccination principe veterinaire drnacophile coquelle lapin vaccin myxomatose vhd explication schema

Les différents vaccins lapin disponibles

Plusieurs vaccins sont disponibles sur le marché, avec des efficacités et des protocoles de vaccination variables qui sont résumés dans le tableau suivant :

Capture d e cran 2016 06 21 a 17 28 07

Filavac

Plusieurs types de vaccins existent, voici les caractéristiques des vaccins lapins schématisés ici : 

Vaccins lapin principe dr coquelle drnacophile

Selon le vaccin, son effet va être une production d'anticorps par l'organisme contre la myxomatose (anticorps rouges), le VHD 1 (anticorps verts), ou le VHD 2 (anticorps bleus) : 

Effet vaccination lapin

Si la vaccination NOBIVAC Myxo Plus paraît la plus intéressante car elle permet de protéger contre les 3 maladies décrites, vous avez peut être remarqué une mention curieuse sur la notice.

Je vous explique donc le cas particulier ici ! 

Cas particulier lors du vaccin NOBIVAC MYXO PLUS

Vous avez consulté la notice du vaccin, accessible sur internet comme pour tous les médicaments ? Voici ce qui est inscrit (RCP consulté le 1er janvier 2021) : 

Mention nobivac myxo plus rcp

Il existe en réalité 3 cas de figure : 

  • Votre lapin n'a jamais été vacciné : le vaccin Myxo + VHD1 + VHD 2 permettra bien la production des anticorps contre les 3 maladies
  • Votre lapin a déjà été vacciné Myxo + VHD 1 + VHD 2 : le vaccin produira bien les anticorps contre les 3 maladies 
  • Votre lapin a été vacciné Myxo + VHD1 : le vaccin  ne permettra pas de produire d'anticorps anti-VHD2 !

Pour comprendre pourquoi, voici l'explication schématisée :

Probleme vaccination nobivac myxo plus

La solution ? 

Faire un vaccin permettant une protection VHD2 AVANT de faire le NOBIVAC MYXO PLUS. 

 

Cet article vous a plu ?

 N'hésitez pas à le commenter, le partager sur

Facebook la page NACophile  !

Intestin lapin stase digestive askovet dr coquelle drnacophile expert nac paris

 

Sources :

Document OIE sur la myxomatose (www.oie.int/doc/ged/D13973.PDF)

Documents RCP des vaccins cités (DERVAMIMYXO, LYOMYXOVAC, NOBIVAC Myxo RHD , CUNICAL, LAPINJECT, DERCUNIMIX, FILAVAC VHD)

Thèse du Dr LARGEAU sur le Vaccination chez les Nouveaux Anmaux de Compagnie ,soutenue en 2015

DR S. BOUCHER : La nouvelle forme de Maladie Hémorragique Virale (VHD) due au virus variant 2010 a désormais un vaccin en France. – LABOVET CONSEIL (Réseau Cristal) 

 

 

Commentaires (2)

Angie
  • 1. Angie | 08/03/2018
Bonjour et merci beaucoup pour cet article sur la vaccination cela a répondu a beaucoup de mes questions sur la vaccination de mon petit Hugo
Cependant il me reste quel que question, Hugo est un lapin nain d'1 an et demi maintenant il est suivi par un véto spécialisé NAC, cependant l'an dernier lors de ces différentes visites de contrôle, on nous a déconseiller de le vacciner a cause de son poids (il était trop maigre malgré une bonne alimentation, il est vraiment "nain" ) aujourd'hui il pèse 1kilos, et je pense qu'on pourra donc le faire vacciner, cependant nous sommes en Mars et je me pose des questions sur la date du RDV que je dois prendre, vu le schéma fait sur l'article j'ai l'impression qu'il est trop tard du coup non?
Merci beaucoup
et bravo pour le boulot sur le blog
Mélanie Coquelle
  • Mélanie Coquelle | 25/11/2018
Bonjour Angie, il n'y a pas de trop tard si votre lapin n'a heureusement pas rencontré la maladie dans l'intervalle où il n'était pas protégé. Demandez conseil à votre vétérinaire NAC :-) Bonne continuation !

Ajouter un commentaire