Pourquoi stériliser ma lapine ?

Lapin

Si vous avez déjà consulté un vétérinaire intéressé par les NACs, il vous a probablement fortement recommandé la stérilisation pour votre lapine. La décision d'une anesthésie chez cette espèce cause souvent une grande inquiétude, voici les raisons de prendre la décision de confier votre lapine à votre vétérinaire : 

Des tumeurs utérines : jusqu'à 80% des cas !

  • Les lapines sont connues pour avoir une activité hormonale toute l'année, car la reproduction n'a pas de saisonnalité. En élevage, il a été montré qu'entre 50 et 80 % des lapines (WEISBROTH 1994, BABA et al. 1972, INGALLS et al. 1964) développaient un adénocarcinome utérin après l'âge de 3-4 ans. Il s'agit d'une tumeur maligne, qui est souvent diagnostiquée tardivement car le propriétaire ne peut observer que des signes frustres (écoulement vaginal, masse mammaire associée, anorexie, mauvais état général). Des métastases pulmonaires peuvent être présentes au moment du diagnostic.

Réduction de 70% du risque par la stérilisation !

  • Un lien fort a été montré entre l'apparition de ce cancer (carcinogenèse) et l'activité hormonale (production d'oestrogènes). Une étude a été réalisée sur 102 lapins jeunes adultes (GRIFFITHS, 1975) répartis en 3 groupes :
    • groupe témoin
    • animaux stérilisés recevant des oestrogènes
    • animaux stérilisés.  
  • Le groupe d'animaux stérilisés a montré 8% de cancer, contre 78% pour les témoins et 76% pour les animaux stérilisés recevant des hormones. 

Et le risque anesthésique ? 

  • Chez le lapin, le risque de décès à l'anesthésie est plus élevé que chez les carnivores de compagnie. Il est évalué à 1,4% (WENGER S., 2012) cela comprenant l'ensemble des animaux quel que soit leur état de santé au moment de l'anesthésie. Bien entendu, le risque est bien plus élevé chez un lapin présenté en stase digestive des suites d'une douleur abdominale.
  • Le risque zéro n'existe pas lorsqu'il s'agit d'anesthésie, mais il est considérablement réduit par la prise de certaines précautions :
    • opérer un animal jeune,
    • en bonne santé,
    • minimiser son stress,
    • le dépistage d'une pasteurellose sous-jacente (radiographie thoracique),
    • la réalisation d'un bilan sanguin selon l'âge de l'animal,
    • la mise en place d'un cathéter intra-veineux,
    • d'une intubation endotrachéale,
    • d'une surveillance anesthésique accrue. 

Schema 

En conclusion

  • Faire opérer votre lapine dès son jeune âge chez un vétérinaire vous proposant une prise en charge adaptée à votre animal, c'est prendre moins de 1,4% de risque pour prévenir 50 à 80% de cancer. Contrairement aux chiens et chats, aucune prise de poids n'est observée suite à la stérilisation. Je propose donc d'hospitaliser votre protégée au calme la veille au soir de l'opération avec mise en place du cathéter pour permettre de minimiser le stress au moment de l'anesthésie.

Lapin 1

Cet article vous a plu ?

N'hésitez pas à le partager et à nous suivre sur Facebook et Instagram

pour être tenu au courant des derniers articles !

 

Logo dr coquelle fond gris
 

Commentaires (2)

Manceau Philippe
  • 1. Manceau Philippe | 18/05/2017
Clair et didactique !
Beau boulot miss !
mcvetonac
Merci bien, bonjours à la team !! ;-)

Ajouter un commentaire