Maladies oculaires

Tortue terrestre 1

Les maladies des reptiles ne sont pas toutes aisées à percevoir pour le propriétaire. Certaines maladies oculaires par contre sont très visibles et ainsi souvent rencontrées en consultation NAC.

Les causes principales

La principale cause d'affection oculaire est probablement une cause nutritionnelle. En effet, l'hypovitaminose A qui peut être rencontrée chez les tortues aquatiques et semi-aquatiques est lié à un défaut d'apport de vitamine A dans l'alimentation inadaptée. Celle-ci est à l'origine d'une métaplasie squameuse hyperkératinosique des glandes lacrymales et d'une blépharite (gonflement des paupières). Une anomalie d'hygrométrie ou une déshydratation de l'animal lors de la mue peut être à l'origine d'une persistance de la lunette pré-cornéenne.

Les causes peuvent être infectieuses, comme dans le cas d'un abcès à proximité de l'oeil, qui peut causer une obstruction du canal lacrymal (pseudobuphtalmie), une blépharite bactérienne (Aeromonas, Pseudomonas) ou parasitaire (Trombiculose), un herpèsvirus à l'origine de papillome. Les parasites peuvent aussi être à l'origine d'une persistance de la lunette pré-cornéenne. Les maladies oculaires peuvent être liées à un effet masse comme une tumeur qui vient comprimer le canal lacrymal, pousser l'oeil hors de l'orbite (exophtalmie) ou causer un gonflement de la paupière. Un traumatisme ou un corps étranger peuvent aussi causer des blépharites.

Lorsque l'anomalie est présente dès l'adoption de votre reptile, on peut penser à une anomalie congénitale.

 

Symptômes

  • La blépharite

Elle  est principalement observée chez les tortues et correspond à un gonflement des paupières. La tortue est présentée avec des yeux mi-clos et gonflés comme sur la photo suivante. Elle peut être associée à une rhinite.

  • La rétention de lunette pré-cornéenne

La lunette pré-cornéenne recouvre et protège la cornée. Elle est normalement éliminée avec la mue mais peut persister dans certains cas (anomalie environnementale, maladie systémique, traumatisme, parasites...). Dans ce cas, on observe une écaille transparente au dessus de l'oeil alors qu'elle n'est pas visible en temps normal. Elle peut être partiellement décollée et donne un aspect fripé et désséché à l'oeil.

Capture d e cran 2016 07 09 a 17 29 41

  • La dacryocèle ou pseudobuphtalmie

Il s'agit d'une accumulation de liquide dans la chambre pré-cornéenne. Son origine est l'obstruction ou la sténose du canal lacrymal qui ne permet donc plus l'écoulement des larmes. Celles-ci s'accumulent donc et donnent l'impression d'un gros oeil (pseudobuphtalmie). En réalité, l'oeil est quant à lui comprimé par cet accumulation de liquide entre la lunette pré-cornéenne et la cornée. Dans certains cas, le liquide s'opacifie suite à une surinfection, on parle alors d'abcès précornéen.

Capture d e cran 2016 07 09 a 16 59 04             Capture d e cran 2016 07 09 a 17 31 29

Dacryocoele et abcès pré-cornéen (image tirée de l'artile du Dr Schilliger)

Traitement

Le traitement dépend bien sûr de la cause sous-jacente. Dans le cas de la dacryocèle ou pseudobuphtalmie, un traitement symptomatique est néanmoins nécessaire au départ, en ponctionnant le liquide dans la chambre pré-cornéenne (voir photo).

Capture d e cran 2016 07 09 a 17 37 14

Ponction d'une dacryocèle, image du Dr DEVAUX, service AEI à l'Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes

Le traitement de fond peut donc être une modification de l'alimentation pour apporter davantage de vitamine A. Dans certains cas graves, des injections de vitamine A peuvent être recommandées. Les aliments riches en vitamine A sont détaillés dans mon article "Entretien de la tortue aquatique" et pour les tortues semi-aquatiques dans la liste de "Choix de verdure". Dans d'autre cas, le traitement principal sera de modifier l'environnement, notamment lors de rétention de lunette pré-cornéenne, où nous rechercherons une humidification de la lunette en modifiant l'hygrométrie du terrarium, et également en appliquant des substituts de larme.

Dans les cas d'infections, des antibiotiques pourront être prescrits (polymyxine, néomycine...). Dans un cas d'infestation parasitaire, une injection d'ivermectine peut être réalisée et une application de fipronil est réalisée dans le terrarium après nettoyage.

Sources :

SCHILLIGER : Six affections oculaires à connaître chez les reptiles, PratiqueVet (2010) 45 : 140-145

MATTEIS : carnet de clinique des reptiles, thèse vétérinaire, 2004

MAYER, DONNELLY : Clinical Veterinary Advisor, Birds and Exotic Pets, 1st Ed., 2013.

Ajouter un commentaire