Découverte d'un nouveau virus du bec

Un nouvel indice pour expliquer de spectaculaires déformations du bec chez des oiseaux sauvages a été découvert par l'équipe de recherche de l'Académie Californienne des Sciences (San Francisco). Ils ont en effet identifié un virus lié aux anomalies de synthèse de la kératine (AKD pour Avian Keratin Disease), une maladie responsable de déformations débilitantes du bec.  

Bec oiseau

 

 

 

Ce nouveau virus a été identifié de l'Alaska au Nord Est du Pacifique. Sa découverte est un immense pas en avant dans la compréhension de l'apparition des AKD.  L'AKD prend la forme d'élongation, de déformation, de croisement du bec, cette maladie étant d'autant plus importante pour les chercheurs qu'elle est extrêmement invalidante pour l'oiseau qui devient incapable de se nourrir, d'entretenir son plumage... Les oiseaux atteints deviennent souvent hypothermes, affaiblis et peuvent en mourrir.

D'autres causes de déformation du bec avaient été écartées comme les hypothèses bactériennes, fongiques... Ici, c'est un virus de la maladie des Picornavirus qui semble incriminé après comparaison des ADN de microorganismes présents chez 2 groupes d'oiseaux, un groupe d'oiseaux sains et un groupe d'oiseaux malades. Celui ci ne représente probablement que la partie visible de l'iceberg. Ainsi le programme met à contribution le public avec des feuilles d'observation disponibles sur internet lorsqu'un promeneur observe des anomalies du bec chez  un oiseau sauvage. Un bel exemple de science citoyenne !

Science citoyenne2