Les antibiotiques dangereux pour vos NACs

Parmis les nombreuses spécificités des Nouveaux Animaux de Compagnie, il existe des règles de prescription des antibiotiques bien connues des vétérinaires NAC. En effet, un grand nombre d'antibiotiques utilisés chez le chien et le chat représentent un danger vital pour les lapins, cochons d'indes, chinchillas... Voici leur liste, et celle des antibiotiques utilisables !

Melanie auscultation cobaye 

La flore digestive des herbivores de compagnie comme le lapin, le cobaye et le chinchilla est directement impliquée dans la digestion. En effet, c'est grâce à la fermentation par les bactéries digestives (du caecum en particulier) que ces animaux deviennent capables de digérer les fibres. L'utilisation de certains antibiotiques cause une dysbiose, c'est à dire un déséquilibre de la flore bactérienne. Ce déséquilibre va permettre le développement de certaines bactéries pathogènes (= à l'origine de maladie), habituellement réduites au silence par les bactéries non pathogènes. 

En pratique, ce sont les antibiotiques à spectre limité contre les bactéries anaérobies et les bactéries GRAM positif qui comportent un danger pour les herbivores de compagnie, mais aussi les rongeurs omnivores (hamster, rat, souris..) et les oiseaux (Rosenthal 2004). Leur effet n'est pas directement toxique, mais résulte d'une destruction sélective des bactéries et du développement excessif permis par exemple pour les cocobacilles en l'absence de compétition bactérienne. Un autre risque est le développement des spores de Clostridium perfringens, qui produit alors une toxine mortelle. L'entérotoxémie est responsable de morts subites chez les herbivores de compagnie. 

Certains antibiotiques ont une action directe sur la motilité intestinale qu'ils diminuent, et sur les transports ioniques à travers la paroi du côlon, ce qui provoque des diarrhées parfois mortelles. C'est le cas de certains antibiotiques de la famille des macrolides comme la clindamycine, l'érythromycine, la lincomycine. 

Voici la liste de ces antibiotiques qui ne doivent surtout pas être prescrits chez vos NACs avec le moyen mnémotechnique "PLACE" : 

Place

Voici les antibiotiques utilisables chez les petits mammifères, avec une couleur bleue pour ceux qui sont utilisés le plus courament en pratique par les vétérinaires NACs : 

Antibiotiques utilisables

 

 

 

 

 

Références : 

BURGAUD A : la pathologie digestive du lapin en élevage rationnel, thèse vétérinaire Alfort, 2010 (http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=1099 ) 

LICOIS D. La maladie de Tyzzer. Annales de Recherche Vétérinaire, 1986, 17, 363-386. LICOIS D. Affections digestives d’origine parasitaire et/ou infectieuse chez le lapin. In : BRUGERE-PICOUX. Pathologie du lapin et des rongeurs domestiques, 2ème édition, Paris : Editions ENVA, Chaire de pathologie médicale du bétail et des animaux de basse cour, 1995, 109-132.

MARLIER D, DEWREE R, LASSENCE C, LICOIS D, MAINIL J, COUDERT P et al. Infectious agents associated with epizootic rabbit enteropathy : isolation and attempts to reproduce the syndrome. Veterinary Journal, 2006, 172(3), 493-500.

ROSENTHAL KL. Therapeutic contraindications in exotic pets. Seminars in avian and exotic pen medicine, 2004, 13(1), 44-48.

VIALE J. Les principales maladies bactériennes du lapin : revue bibliographique de l’utilisation des molécules antibactériennes ; importance de leur innocuité. Thèse de Médecine Vétérinaire, Alfort, 2006, n°108, 328 p.