Un vermifuge pour mon lapin ?

Les lapins, au même titre que les chiens et les chats, peuvent attraper des vers. Il est donc légitime de se poser la question d'un vermifuge, mais lequel et à quelle fréquence ?

Capture d e cran 2016 05 03 a 15 03 00

 

Il existe 2 principales familles de vers, les vers ronds (nématodes) et les vers plats (plathelmintes). D'autres parasites digestifs appelés protozoaires peuvent être rencontrés comme des coccidies ou des giardias. L'ensemble de ces vers peuvent être rencontrés dans le tube digestif du lapin, mais ils sont rarement responsables de symptômes. Les fibres ingérées en grande quantité par ces herbivores jouent probablement un rôle dans l'élimination des parasites et le fait qu'ils ne causent pas de troubles. 

En pratique, les signes digestifs apparaissent chez des animaux présentant une infestation massive de vers ou lors d'une baisse du système immunitaire. En pratique, c'est au moment de l'adoption ou lorsque votre lapin présente une maladie chronique que votre vétérinaire pourra vous recommander un vermifuge. La prescription d'un anti-coccidien peut par exemple se justifier à l'arrivée d'un jeune lapereau à la maison. 

Un même vermifuge n'étant pas actif contre l'ensemble de ces vers, la prescription est souvent réalisée en fonction d'un examen de selle. Voici des exemples de vermifuges utilisables chez le lapin :

Capture d e cran 2016 12 09 a 19 13 55

 

C'est donc votre vétérinaire qui pourra vous recommander et vous prescrire un vermifuge

soit à l'adoption de votre lapin,  soit lors de symptômes en fonction d'une analyse de selle...

Cet article vous a plu ?

N'hésitez pas à le partager et à nous suivre sur Facebook et Instagram !