Ôde au furet

405324 10150578283715513 2116936290 n

Pourquoi adopter un furet ? Est-ce vraiment un animal domestique ? Cette espèce est-elle adaptée à tout le monde ? Quelles sont les qualités et les défauts du furet ? Quelles précautions prendre pour l'installer ? Qu'est ce que le Ferretproofing ?

Un ensemble de question auxquelles il est essentiel de répondre avant de se lancer dans cette grande aventure avec le fufu. Vous trouverez dans cet article mon expérience de maman-furet et quelques conseils vétérinaires !

Le furet, ma découverte

Ma rencontre avec le furet s'est faite presque par hasard, par le biais d'une connaissance familiale qui tenait le rôle de famille d'accueil pour une association. "Devine ce que j'ai en ce moment à la maison ? Un furet ! ça ne te dirait pas ?". Cela ne m'ayant jamais traversé l'esprit, c'est bien sûr sur internet que j'ai trouvé mes premières informations, n'étant pas encore étudiante vétérinaire. "ça pue ? ça mord ? il ya plein d'accidents domestiques ? Bon, ça a l'air super dis donc !". Me voilà donc en visite chez "Bibiche" pour rendre quand même visite à Billy. Cette petite boule de poil avait du comprendre que c'était SON moment, parce qu'il m'a sorti le grand jeu : léchouilles, poutpout, se laisser dégringoler du haut des barreaux de sa cage, gratter sa litière sur le côté pour la déplacer... Un vrai clown ! Après un délai de réflexion, mon petit qui-pue a investi ses quartiers.

Les années qui ont suivi sont jalousement stockées dans un coin de ma tête, mais en voici un résumé : au début de la patience, de la patience et de la patience (il ne comprenait pas le jeu, mes doigts s'en rappellent !), des rires devant sa drôlerie et ses maladresses, un effet "évaporation" sur toute mauvaise humeur, le bonheur d'entendre ses poutpout, et de la première fois qu'il s'est endormi sur mes genoux, énormément de tendresse, de la confiance, pas mal de soins vétérinaires sur la fin, et un vide depuis, qui me rappelle que je serai propriétaire de furet toute ma vie.

Bilou decouverte

Billy lors de ses premiers jours chez moi

Vous voulez découvrir ce qu'un rideau ou une séance de poussière avec un plumeau a de passionnant ? Ce que signifie le mot "têtu" ou bien encore le mot "attachant"? Vous êtes du genre speedy gonzales et cherchez un animal aussi dynamique que vous ? Adoptez un furet ! Plus sérieusement, si cela vous travaille, je vous conseille de lire la suite ;-)

Ferretproofing et entretien

Le furet est bien un animal domestique, n'en déplaise aux nombreuses personnes qui vous diront "non mais quand même, est-ce que c'est vraiment un animal adapté à la compagnie ?". Vous pourrez leur apprendre que le furet était domestiqué avant le chat en France ! Pour autant, comme pour l'arrivée de tout animal de compagnie, certaines informations sont bonnes à connaîtres et certaines précautions bonnes à prendre.

 

Pour commencer, votre furet a besoin d'une cage (pour les plus chanceux, une pièce aménagée 100% furet). A mon sens il n'existe pas de cage très excitante pour un furet vendue en animalerie et ma préférence va aux cage "DIY" (do it yourself, faites-maison). Celle-ci doit comporter plusieurs étages car le furet aime grimper, des coins pour dormir (couvertures ou pull dans lesquels se lover, panier ou arbre à chat miniature, hamacs...), des passerelles, des tunnels, etc. Une litière est aussi mise en place, non parfumée pour éviter toute irritation du nez (rhinite), et des gamelles lourdes ou fixées aux parois de la cage.... Car les furets sont des déménageurs !

 

Le ferretproofing est le fait de rendre son appartement sûr pour un furet. Cela implique de mettre vos produits ménagers dans des placards fermés (idéalement en hauteur), d'éviter tous les meubles ouverts au niveau du sol (déménagement garanti !). Il est également essentiel d'éviter de laisser traîner de petits objets que votre furet pourrait avaler du fait de son comportement explorateur (je furète, tu furètes...). Le furet a une prédilection pour les objets en caoutchouc comme les semelles de chaussures, les touches de télécommande, les écouteurs de votre kit main libre... Ces objets non digestes deviennent vite un corps étranger à l'origine d'une occlusion digestive, attention donc à ne rien laisser traîner ! Une autre règle d'or avec un furet, du fait de sa silhouette longiligne, est : "si la tête passe, tout passe". Ainsi, on comprends aisément qu'un trou menant à un endroit inaccessible pour vous n'est pas recommandé, et que vous pourriez bien être surpris si vous vous dites "il n'accèdera jamais à cette table". Dans les bonnes habitudes à prendre, il y aura aussi le fait de vérifier derrière les coussins avant de se jeter sur le canapé, un accident est vite arrivé pour ces gros dormeurs toujours friands de nouvelles cachettes pour faire la sieste !

Billy dans le placard

Et après 20 minutes de recherche, qui voilà dans le placard ?

 

L'alimentation est un vaste sujet... Le furet est un gros carnivore, davantage que le chat qui l'est lui-même plus que le chien ! Cette espèce s'adapte mal à l'apport d'amidon, qui est incontournable pour obtenir une forme de croquette. Ainsi, une alimentation à base de croquette n'est pas adaptée, à fortioris lorsqu'elles sont de mauvaise qualité à base de protéine végétale (qui diminue le coût d'une croquette). Les études ont montré que cela favorise les maladies du bas appareil urinaire. Bien que je puisse comprendre la réticence à nourrir son animal de compagnie au BARF (viande crue) ou aux poussins, mon expérience m'a montré quel écart il y avait sur la croissance et la qualité du poil chez des furets élevés aux croquettes (comme mon Billou de 1,2 kg, qui n'a jamais rien accepté d'autre..) et ceux élevés au BARF ou aux proies (un bon 2 kg pour les mâles !) . Plus de détail sur leurs besoins ici : Nutrition du furet

Ses qualités

Outre sa bouille adorable, le furet est un animal au tempérament plutôt facile. Il est très joueur et s'amuse de tout. Son caractère est très proche de celui d'un chaton : curieux, joyeux, énergique, peu maladroit mais tellement drôle ! La démarche du furet est franchement amusante, entre son dos rond, ses petits sauts lors de jeu et ses séances de marche arrière lorsqu'il joue ou lorsqu'il ramène un "trésor" dans l'une de ses cachettes. Le furet ayant tendance à tout prendre pour un jeu, cela promet de bons fous-rire lorsque vous entendrez ses fameux "poutpout" alors qu'il vient de tomber du lit.

Billy s eclate carre

Le mode "speedy gonzales"

Il prend peu de place, car il a davantage besoin de grimper sur plusieurs étages que d'avoir plusieurs mètres carré au sol. Il convient ainsi à une vie en appartement. Une fois mis en confiance, il adorera vous grimper sur les genoux pour se lover et s'endormir, profiter de quelques caresses et vous lécher le bout de nez ou des doigts. 

Une autre qualité du furet est son rythme de vie. En effet, à l'instar du chat, le furet dort de nombreuses heures et convient donc à des personnes qui doivent s'absenter durant la journée. Pendant votre absence, il en profitera pour faire la sieste dans l'un de ses hamacs ou couffins, pour vous retrouver en mode "pile électrique" à votre retour. Par ailleurs, un furet ne s'éclate jamais autant qu'avec un 2ème furet, et je vous conseille d'en avoir au moins 2. C'est également un compagnon compatible avec vos chiens et chats, qui ne comprendront pas tout de suite cette boule d'énergie, mais peuvent très bien s'entendre avec à terme.

Furet chat

Association de malfaiteurs....

Ses défauts

Le premier défaut du furet est bien sûr son odeur, à laquelle le propriétaire s'habitue généralement assez vite, mais pas forcément ses visiteurs ! Celle-ci est particulièrement forte en période de rût, et diminue avec la pose d'implant de stérilisation. Il ne faut par contre pas s'attendre à une disparition complète, ni à trouver une solution miracle dans la chirurgie des glandes anales (interdite et considérée comme acte de torture), car chacune des glandes sébacées de la peau du furet participe à cette odeur. La décharge des glandes anales se produit généralement lorsque le furet est surpris ou apeuré, et devient très rare dès lors qu'il s'habitue à son environnement. 

L'autre grand défaut du furet est qu'il est têtu, maladroit et un peu brute. Il est conseillé de ne pas jouer directement à la main avec son furet, car une morsure pourra vous laisser un mauvais souvenir. Il n'y a souvent aucune volonté de faire mal, mais les furets ont une peau très épaisse qui leur permet cette intensité lorsqu'ils jouent entre eux. L'éducation du furet réclame une grande patience, en particulier lorsqu'il n'a pas encore appris à retenir ses morsures. Ce n'est donc pas un animal adapté aux enfants. Le reste est une question d'habitude à prendre pour vous, comme perdre le réflexe de rattraper votre stylo au vol lorsqu'il tombe...

Etant très curieux et habile pour se faufiler partout, le furet a tendance à vite se mettre en danger, comme nous l'avons souligné en parlant du Ferretproofing. Il demande ainsi une attention encore plus poussée qu'un chat ou qu'un chien, car rien ne doit traîner lorsqu'un furet vit à la maison. 

Un dernier inconvénient de cette espèce est la partie "soins vétérinaires". Car malheureusement, beaucoup de furets présentent des maladies chroniques après l'âge de 5-6 ans, comme l'insulinome, la maladie inflammatoire chronique intestinale (de son petit nom "MICI"), le lymphome... 

Mms img118664059

Profil du propriétaire de furet

Le propriétaire de furet est donc quelqu'un qui a envie de retrouver une pile électrique et se rendre disponible pour plusieurs heures de jeu le soir. C'est également quelqu'un de patient, d'attentif et d'ordonné qui ne laisse rien traîner de dangereux pour son animal.

Cet article vous a fait renoncer à l'idée d'adopter un furet ? Ce n'est clairement pas un animal pour tout le monde, et bravo d'y réfléchir avant de regretter votre adoption. Au contraire, il vous a convaincu d'en adopter un/deux/douze ? Vous ferez donc bientôt partie de cette grande communauté de gens bizarres qui apprécient l'odeur du "qui-pue".... Félicitations

NAC site vétérinaire nacophile mcvetonac