Faire pucer ma tortue ?

Au même titre que les chiens et les chats, les tortues et autres reptiles peuvent être identifiés avec une puce électronique. Pour certaines espèces, c’est même obligatoire !

Tortue trachemys scripta 2

Pour en savoir plus, cliquez sur l’article.

L’identification par puce électronique est un acte vétérinaire qui consiste à introduire sous la peau un implant de la taille d‘un grain de riz. Son signal électronique porte un numéro unique et infalsifiable enregistré par la base de données VETONAC avec les coordonnées du détenteur et les caractéristiques de son animal. Cette base de données regroupe les animaux qui n’appartiennent pas aux carnivores domestiques (chien, chat, furet), qu’elles soient considérées comme des espèces de la faune domestique ou de la faune sauvage.

Le type de puce électronique change par contre selon qu'il s'agit d'une espèce domestique ou non domestique, tel que défini dans la règlementation. Les puces faunes domestique ont un numéro commençant par 9XX et les puces faunes sauvages 250 22. La lecture de la puce électronique se fait avec un émetteur radio passé devant la zone de la puce électronique, ce qui a pour effet d’activer la puce qui envoie un signal codé que le lecteur capte et traduit en numéro à 15 chiffres.

Pour quelles espèces ?

L’identification est possible pour tous les reptiles. Elle revêt un caractère obligatoire pour les espèces suivantes :

Les espèces appartenant à la CITES Annexe I, comme par exemple :

  • Tortue d’Hermann (Testudo Hermanii)
  • Tortue Grecque (Testudo Graecqua)
  • Tortue Bordée (Testudo marginata)
  • Tortue étoilée de Madagascar (Astrochelys radiata)
  • Boa terrestre de Madagascar (acrantophis dumerili, et madagascariensis)
  • Boa arboricole de Madagascar (Sanzinia madagascariensis)

Les espèces figurant en annexe A du règlement Européen : reprend les espèces de l’Annexe I

Les espèces figurant sur les listes établies par l’article L 411-1 et L411-2 du Code de l’environnement :

  • Boa arc-en-ciel (Epicrates cencrias)
  • Anacondas ( Eunectes spp)
  • Tortue charbonnière (Geochelone carbonaria)
  • Les espèces figurant sur les listes établies par l’article L 411-4 du Code de l’environnement :
    • Tortue boîte (Terrapene spp)
    • Tortue de Floride Chrysemys spp, Graptemys spp, Pseudemys spp, Trachemys spp
    • Agame à queue épineuse (Uromastyx spp)
    • Chaméléons (chameleo calyptratus, furcifer pardalis…)

voir aussi mon article qu’est-ce que la CITES ?

Où est implantée la puce ?

L’identification est réalisée dans une zone anatomique différente selon l’espèce. La plupart du temps, aucune anesthésie générale n’est nécessaire.

Pour les tortues de petite taille, le transpondeur est implanté par voie sous cutanée au niveau de la cuisse gauche ou par voie intramusculaire dans le quadriceps fémoral. Pour les plus petites, la voie intracoelomique est également possible. Pour les plus grandes, la voie intramusculaire dans le quadriceps fémoral ou sur le côté gauche de la queue est possible.

Pour les lézards, l’implantation se fait par voie sous cutanée en face latérale de l’encolure ou dans la région du muscle quadriceps fémoral gauche. Pour les petites espèces, la voie intra-coelomique est également possible à 1-2 cm du plan médian à gauche.

Pour les serpents, la puce électronique est implantée sur le côté gauche  au niveau du dernier tiers du corps. Elle est placée soit par voie sous-cutanée, soit par voie intramusculaire dans les muscles du dos sur le côté gauche.

Pour les crocodiliens, c’est également sur le côté gauche de la queue qu’il faudra poser l’implant.

Chez les amphibiens, l’implantation se fait dans la cavité coelomique.

 

Quels documents accompagnent la puce ?

Le vétérinaire identification établit 2 documents : le certificat d’identification « NAC et faune sauvage » et la déclaration de marquage d’une espèce non domestique (CERFA n° 12446*01) à envoyer à la Direction Départementale de Protection des Populations (les services vétérinaires). Le premier document est fait en 3 exemplaires pour le propriétaire, le vétérinaire et la DDPP, le deuxième est fait en 2 exemplaires pour le propriétaire et VETONAC.