l'encephalitozoonose chez le chat ?

Aujourd'hui, une petite entorse au programme NAC-only de ce blog, car nombre d'entre vous sont multipossesseurs d'animaux !

Chat lapin

Petit point sur un article récemment paru sur la contamination du chat par le parasite E Cuniculi. Cliquez pour en savoir plus !

Présentation du parasite

Encephalitozoon Cuniculi est un parasite de la famille des microsporidies dont le pouvoir pathogène est bien connu chez le lapin. Récemment, sa classification a été modifiée, le passant du groupe des protozoaires au groupe des champignons

A l'origine de symptômes neurologiques, rénaux et oculaires chez le lapin, il est également connu que le parasite peut causer des symptômes chez les humains immunodéprimés. Sa présence est également suspectée chez d'autres mammifères, et c'est au chat que s'intéresse cette étude de ADDIE et al. 

En effet, avec des dépistages positifs chez près de 20% des lapins en Corée et en Chine, il est sûrement pertinent de s'intéresser aux conséquences possibles pour vos autres compagnons !

 

Dépistage chez le chat

Plusieurs études ont été menées afin d'avoir une idée du nombre de chat exposés au parasite.

Dans certaines, c'est la présence de spores d'Encephalitozoon Cuniculi qui était étudiée, dans d'autre la réaction immunitaire à ce parasite en effectuant des sérologies. La sérologie dose la quantité d'anticorps produit contre le parasite. Rappelons que le fait d'avoir une sérologie positive ne signifie pas que l'animal est malade, ni parfois qu'il en est encore porteur de spores du parasite. En effet, certains anticorps détectés persistent toute la vie de l'animal. Ainsi la détection d'un fort taux d'IgG chez le lapin indique uniquement le fait que l'animal a déjà rencontré le parasite. 

Voici un tableau qui résume les résultats obtenus : 

E cuniculi cht

 

Quels signes cliniques chez le chat ?

La transmission du parasite chez le chat est suspectée via l'ingestion d'eau ou de nourriture contaminée par des spores actives (WANG et al, 2018). Une transmission orale et nasale a été aussi montré chez le lapin (HARCOURT-BROWN et HOLLOWAY, 2003), mais la transmission directe du lapin au chat n'est pas connue

Les signes cliniques associés à la présence du parasite chez le chat étaient des atteintes oculaires. Contrairement à ce qui se passe chez le lapin, aucune atteinte rénale et dy système nerveux central n'ont été mises en évidence. 

Signes cliniques e cuniculi chat

Traitement et prévention

Le fenbendazole (PANACUR) est utilisé couramment pour le traitement des lapins. Il a été également utilisé chez le chat à 20 mg/kg 1 fois par jour durant 3 semaines (BENZ et al, 2011). Les cataractes ont peut être traîtées par phaco-émulsification en parallèle du traitement au PANACUR par voie orale. Concernant les uvéites, un traitement symptômatique (gouttes ophtalmiques anti inflammatoires) a également été mis en place. 

Aucun vaccin n'existe à ce jour contre l'encephalitozoonose. Cependant, un vaccin expérimental contenant des spores inactivées a permis la production d'anticorps longue action contre le parasite chez le lapin (SOBOTTKA et al., 2011). 

Prevention

Lorsque le chat et le lapin cohabitent au sein d'un appartement, la meilleure prévention est l'hygiène en éliminant les spores par la chaleur ou un nettoyage vapeur. Les lapins peuvent facilement être dépistés et traîtés suite à une prise de sang.  

Une attention devrait également être portée aux chats consommant de la viande de lapin : la viande devrait alors être

  • cuite 10 minutes à 60°C
  • ou passée 20 seconde au micro onde à 750 W 
  • ou congelée à -20°C durant plus de 48h 

Ces 3 techniques ont montré une bonne destruction des spores d'E Cuniculi (LEIRO et al, 2012). Des précautions d'hygiènes doivent bien entendu être prises avec les instruments servant à découper la viande : pas d'utilisation pour les humains, port de gants, nettoyage à la javel durant au moins 16 minutes puis rinçage à l'eau bouillante ou à la vapeur, ou trempage 15 minutes dans de l'éthanol à 70%. 

Nettoyeur vapeur

Cet article vous a plu ?

Partagez le et abonnez vous sur ma page Facebook

pour ne rien manquer des prochains articles !

Logo dr coquelle fond gris

Sources Bibliographiques

Article entier à lire en anglais : ADDIE et al : http://www.abcdcatsvets.org/encephalitozoon-cuniculi-in-cats/?fbclid=IwAR2b-Fxa68rOxmEqerDbEhbGkpBnSpr3BSq7B0oaPA6N0RJTR9FZd_-EzZM

LA TOYA, LATNEY, BRADLEY, WYRE : Encephalitozoon cuniculi in pet rabbits: diagnosis and optimal management, 6 November 2014 Volume 2014:5 Pages 169—180

JIN CHEOL SHIN et al : Seroprevalence of Encephalitozoon cuniculi in Pet Rabbits in Korea, Korean J Parasitol, 2014, Jun 52(3) : 321:323

QUING FEN MENG et al : Seroprevalence of Encephalitozoon cuniculi in domestic Rabbits in China, Korean J Parasitol, 2015, Dec 53(6) : 759-63

lapin NAC encéphalitozoonose chat zoonose neurologie cohabitation