Lapin et bouton de fièvre ?!

Cette maladie fréquente et anodine chez l'Homme devrait pourtant vous pousser à prendre des précautions vis à vis de votre lapin...

Josette lapin mignonne

Explications en cliquant sur l'article !

Herpesvirus type 1 chez le lapin

Le "bouton de fièvre" est causé par des poussées herpétiques chez l'Homme, liée à l'herpèsvirus type 1. Il est suspecté que des cas de contamination de l'Homme vers le lapin aient causés des infections graves à herpèsvirus.

La première description d'un herpesvirus chez le lapin remonte à 1997 (WEISSENBÖCK, 1997), et 4 articles au total ont décrit des cas d'atteintes neurologiques chez le lapin causées par l'herpesvirus. Ces atteintes sont graves et ont mené au décès ou à l'euthanasie des lapins concernés. La même suspicion a été émise pour 2 cas de contamination chez des chinchillas (WOLSTEIN, 2002 / GOUDAS, 1970).

 

Lapin nez devie paresie faciale

 

Les symptômes

L'herpèsvirus est à l'origine d'une encephalite chez le lapin. 

Les animaux malades avaient présenté une conjonctivite, une ataxie (mouvements incoordonnés), des crises convulsives et/ou des myoclonies intermittentes, du ptyalisme (hypersalivation), ou une position d'opistotonos. L'herpèsvirus devrait faira partie du diagnostic différentiel de votre vétérinaire en cas d'atteinte neurologique, en particulier si l'encephalitozoonose et une otite moyenne ont été exclus. 

Lapin syndrome vestibulaire

 

Le diagnostic

Dans l'un des cas, des anomalies de la numération formule sanguines avaient été mis en évidence : lymphopénie, monocytose relative. Une augmentation des créatines kinases et une hyperprotéinémie étaient également présents. 

Contention lapin prise de sang 2

Contention pour réaliser une prise de sang chez le lapin

A ce jour, il n'existe pas de test diagnostic spécifique de l'herpèsvirus chez le lapin. 

Tous les diagnostics ont été réalisés post-mortem, c'est à dire suite à une autopsie. L'histologie de l'encephale (analyse des tissus) révèle des lésions de méningoencephalite non suppurée diffuse et des inclusions virales dans les neurones et cellules gliales d'aspect caractéristique des herpèsvirus. 

Un test PCR a également donné un résultat positif pour l'herpèsvirus type 1 sur les cellules gliales, les neurones et les lymphocytes. 

 

La prévention

Si la contamination de l'Homme au lapin n'est pas avérée avec certitude, des mesures de prudence sont recommandées si vous possédez un lapin. 

En effet, étant donné la gravité des atteintes décrites chez les lapins et l'issue fatale de la maladie pour eux, il est recommandé d'éviter les contacts rapprochés avec votre lapin ou votre chinchilla lors de poussée herpétique. 

Evitez à tout prix les bisous si vous avez un bouton de fièvre ! 

embrasser lapin bisou calin herpesvirus bouton fievre risque zoonose zoonotique veterinaire nac paris

Cet article vous a été utile ?

N'hésitez pas à le partager avec les lapinouphiles, et à me suivre sur

Facebook et instagram pour être tenus au courant des derniers articles

Logo dr coquelle fond gris

Sources bibliographiques

 

KERR, DONNELLY : Viral infections in Rabbits, Vet Clin North Am Exotic Anim Pract., 2013, 16(2), p. 437-468

Weissenböck H., Hainfellner J.A., Berger J. Naturally occurring herpes simplex encephalitis in a domestic rabbit (Oryctolagus cuniculus) Vet Pathol. 1997;34(1):44–47. 

Wohlsein P., Thiele A., Fehr M. Spontaneous human herpes virus type 1 infection in a chinchilla (Chinchilla lanigera f. dom.) Acta Neuropathol. 2002;104(6):674–678.

Goudas P., Giltoy J.S. Spontaneous herpes-like viral infection in a chinchilla (Chinchilla laniger) J Wildl Dis. 1970;6(3):175–179.

Skinner G.R., Ahmad A., Davies J.A. The infrequency of transmission of herpesviruses between humans and animals; postulation of an unrecognised protective host mechanism. Comp Immunol Microbiol Infect Dis. 2001;24(4):255–269.

 Grest P., Albicker P., Hoelzle L. Herpes simplex encephalitis in a domestic rabbit (Oryctolagus cuniculus) J Comp Pathol. 2002;126(4):308–311.

 Muller K., Fuchs W., Heblinski N. Encephalitis in a rabbit caused by human herpesvirus-1. J Am Vet Med Assoc. 2009;235(1):66–69.

Sekulin K., Jankova J., Kolodziejek J. Natural zoonotic infections of two marmosets and one domestic rabbit with herpes simplex virus type 1 did not reveal a correlation with a certain gG-, gI- or gE genotype. Clin Microbiol Infect. 2010;16(11):1669–1672.