Actualités sur l'encéphalitozoonose du lapin

L'encéphalitozoonose, est la première cause de syndrome vestibulaire ("tête penchée") chez le lapin, devant les otites moyennes et internes, et très loin devant les "AVC" qui sont très rares chez les lagomorphes ! Voici quelques actualités concernant cette maladie, sa prévention et son traitement.

Lp tete penchee

Présentation du parasite et transmission

L'encéphalitozoonose est causée par un parasite, Encephalitozoon Cuniculi, qui se développe à l'intérieur des cellules. Cette microscoporidie est transmissible à l'humain, chez des personnes immunodéprimées principalement. Il se transmet à l'animal principalement lorsqu'il ingère des aliments contaminés par des selles et l'urine (contamination dite "oro-fécale"), ou par inhalation de spores du parasite. 

 

Les symptômes

Le parasite n'est pas toujours à l'origine de symptômes, et de nombreux animaux le portent sans être malade ("portage asymptomatique") durant des années. Il se développe préférenciellement dans le cerveau, le rein, l'oeil (cristallin), le muscle cardiaque (myocarde). Les principales manifestations de la maladie sont un port de tête penchée parfois associé à un torticolis et des roulés-boulés, une parésie ou une paralysie des membres postérieurs. On observe parfois une "tâche" dans l'oeil, correspondant à un granulome, car le parasite provoque la destruction du cristallin. 

 

Le diagnostic

 

Le diagnostic de la maladie est difficile car le lapin produit des anticorps dès sa rencontre avec le parasite, qui persistent toute la vie de l'animal même après guérison, et sans permettre une protection contre le parasite. Ainsi, il est indispensable de doser 2 types d'anticorps lors d'un dépistage, les IgG et les IgM, car ces derniers sont plus typiques d'une infection active. La PCR, qui détecte l'ADN du parasite, est un bon test diagnostic sur le matériel oculaire lorsque l'oeil est affecté. La ponction et la réalisation de PCR sur le liquide cérébrospinal ou l'urine sont peu sensibles. 

Le vétérinaire peut réaliser un bilan sanguin pour vérifier que le parasite ne provoque pas d'insuffisance rénale

 

Traitement et prévention
 

Le traitement anti-parasitaire a montré une bonne efficacité dans la prévention de l'infestation par le parasite. Il permet également de réduire le risque de mortalité (1,6 fois moins de risque) lorsque l'animal est déjà contaminé. Un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien peut limiter les symptômes. Pour les animaux les plus gênés par leur torticolis, une sédation peut être nécessaire. Des anti-vertigineux peuvent être utilisés, bien que leur efficacité ne soit pas prouvée. Le pronostic de récupération de la maladie est réservé car certains lapins conservent un port de tête penchée malgré les soins, et il est difficile de déterminer si le parasite a été totalement éliminé. Cependant, de nombreux lapins s'adaptent au port de tête penchée et parvienne à se déplacer, se nourrir et même jouer ! 

 

Sources principales : 

COQUELLE. : Chirurgie du conduit auditif chez le lapin : étude rétrospective sur 9 cas , Thèse vétérinaire ENVA, 2012.

LAUTNEY LT. et al. : Encephalitozoono cuniculi in pet rabbits : diagnostis and optimal management, Vet Medicine : Research and report, 2014 (5), p. 169-180.

JEKLOVA E. et al. : Usefulness of detection of specific IgM and IgG antibodies for diagnosis of clinical encephalitozoonosis in pet rabbits, 2010, Vet Parasitol, 170 (1-2), p. 143-148

 

lagomorphe tournis mcvetonac cuniculi encéphalitozoonose torticolis syndrome vestibulaire tête penchée lapin NAC