Ophtalmologie du chinchilla

Chinchi

Quelles sont les maladies atteignant l'oeil chez le chinchilla ? Quelle est leur gravité et sont-elles des urgences ? Une équipe de vétérinaire a étudié un groupe de 30 chinchillas pour voir quels problèmes oculaires étaient les plus fréquents et s'il existait des causes sous-jacentes à prévenir.

L'anatomie de l'oeil et l'examen ophtalmologique

L'examen de l'oeil n'est pas aisé chez le chinchilla, chez qui une faible partie de l'oeil est accessible à l'examen clinique. L'anatomie de l'oeil est assez similaire à celle du chien et du chat, avec un segment antérieur constitué de ce qui se situe en avant du cristallin (la cornée, la chambre antérieure, l'iris puis le cristallin) et le segment postérieur qui comprend ce qui se trouve derrière (le corps vitré, la choroïde et la rétine, et la sclère). 

Oeil legende

L'examen ophtalmologique permet d'observer la cornée, la chambre antérieure, l'iris (la membrane qui donne la couleur à l'oeil) et le cristallin avec un ophtalmoscope. Lorsque le vétérinaire veut examiner le segment postérieur, il est nécessaire de dilater la pupille (l'ouverture au centre de l'iris) avec un collyre. Cela lui permet de voir le fond d'oeil, la taille des vaisseaux sanguins et de possibles hémorragies, un décollement de la rétine... 

Il est possible de mesurer la production de larme à l'aide de bandelette (Test de Schirmer) et de mesurer la pression du liquide contenu dans l'oeil pour diagnostiquer un possible glaucome (pression intra-oculaire) à l'aide d'un appareil spécialisé. L'utilisation d'un colorant orangé, la fluorescéine, permet de dire si la cornée est abîmée lors d'ulcère cornéen. 

1ère cause de larmoiement : les dents !

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la première cause de larmoiement se trouve en dehors de l'oeil ! L'étude réalisée par nos confères sur 385 chinchillas sur une période de 10 ans a montré 22 chinchillas avec un larmoiement sans problème à l'examen ophtalmologique, et 30 chinchillas avec une atteinte de l'oeil. 

Chez ces 22 chinchillas, c'est une maladie dentaire qui est suspectée. Quel rapport avec l'oeil ? Pour comprendre, il suffit de regarder l'anatomie du crâne des chinchillas :

Crane chinchilla

Crâne de chinchilla (Thèse du Dr CROSSLEY)

Leurs dents présentent une partie visible à l'intérieur de la bouche, la couronne clinique, et une partie encastrée dans la gencive et le crâne, la couronne de réserve, qui constitue la plus grande partie de la dent. La couronne de réserve (ou "racine dentaire") est très proche de l'oeil à son extrémité. Ainsi, lorsque les dents sont trop longues (défaut d'usure), les racines viennent provoquer une inflammation du canal lacrymal. C'est ce qu'on appelle une dacryocystite, à l'origine d'un larmoiement. Un oeil de grande taille n'est pas forcément synonyme de glaucome (rare chez les rongeurs), cela peut être parce qu'il est poussé hors de l'orbite par un abcès en arrière de l'oeil, appelé aussi abcès rétro-orbitaire.

Pour plus d'information sur la maladie dentaire, vous pouvez vous reporter à mon article sur le lien suivant. Je vous recommande de consulter un vétérinaire NAC dans les jours suivant l'apparition d'un larmoiement car votre animal pourrait s'arrêter de manger et risquer l'arrêt de transit lorsque sa maladie dentaire deviendra trop importante.

Les maladies de l'oeil

  • La cataracte :

La cataracte correspond à une opacification blanchâtre du cristallin. Cette anomalie a été observée chez 5 chinchillas sur 30. Un lien semble exister avec la glycémie, comme chez les chiens diabétiques souvent atteints de cataracte. Dans d'autres espèces, la cataracte est liée au diabète, aux uvéites, aux glaucomes, à des cancers de l'oeil et à des traumatismes. L'opération de la cataracte ne peut être réalisée que par des vétérinaires ophtalmologistes spécialisés après un examen de la rétine (électrorétinogramme). Elle a déjà été tentée chez des chats, des chiens, des tortues, des lapins... Il n'existe aucun caratère d'urgence dans la prise en charge d'une cataracte, car elle n'est pas douloureuse et ne peut être opérée que lors de stade avancé. 

Sur les 30 chinchillas étudiés, 2 présentaient une luxation du cristallin, et 1 présentait une absence de cristallin suite à une griffure à l'oeil.

  • Les ulcères cornéens : 

Les ulcères cornéens correspondent à une abrasion plus ou moins profonde de la cornée. Dans le cas extrême, la cornée est perforée. 13 chinchillas de l'étude présentaient un ulcère cornéen, dont 9 de cause inconnue, 2 suite à une otite qui avait endommagé le nerf responsable de la fermeture des paupières (le nerf facial), 1 suite à une griffure, et 1 suite à un abcès rétro-orbitaire ayant repoussé l'oeil en dehors de son orbite. Le contact de l'oeil avec la litière, d'autres traumatismes, l'utilisation d'un sable de bain inapproprié peuvent être imaginés comme cause d'ulcère. Il est recommandé de consulter sous quelques jours lorsque l'oeil est rouge ou larmoyant pour éviter qu'une conjonctivite ou un ulcère cornéen se complique en perforation de l'oeil. 

  • Les conjonctivites :

Les conjonctivites sont une inflammation de l'oeil provoquée par un virus, une bactérie, un produit irritant, un grain de sable... 9 chinchillas en présentaient, dont 7 suite à une cause inconnue, 1 après un contact avec un produit irritant et 1 suite à une griffure. Les causes sont les mêmes que pour les ulcères cornéens. 

  • Les blessures de la paupière : 

Elles sont moins fréquentes, mais peuvent survenir après une griffure (1 animal de l'étude), après une conjonctivite qui provoque un abcès de la paupière (1 animal), ou suite à une anomalie neurologique empêchant la paupière de se fermer (2 animaux). 

Références et liens d'intérêt :

MÜLLER K., EULE JC. : Ophtalmic disorders observed in pet chinchillas (Chinchilla lanigera), Journal of Exotic Pet Medicine, 2014 (23)

Article mcvetonac sur la maladie dentaire

CHV Frégis, service d'ophtalmologie du Dr G. Payen

 

NAC chinchilla ophtalmologie oculaire oeil yeux cataracte conjonctivite abcès rétro-orbitaire ulcère cornéen cornée otite